Le road-movie handi-valide

Page

Un duo d’aventurières inédit 

Curieuses, bavardes, taquines, rigolardes. Liées par une amitié hors du commun, l’une est en fauteuil roulant, l’autre est valide, mais celle qui pousse l’autre n’est pas celle que vous croyez… Olivia est une « dure à cuir ». Malgré son handicap, elle continue à tout tenter, tout goûter… et rêve de continuer le tour du monde interrompu par son accident. Elle embarque avec elle Héloïse, son amie ultra-dynamique, un peu froussarde et qui préfère le confort à l’aventure. Olivia et Héloïse ne sont pas complémentaires dans cette aventure, elles sont nécessaires l’une à l’autre.

Ensemble, elles peuvent déplacer les montagnes, relever tous les défis (ou presque) !

Le voyage dans lequel elles vous proposent d’embarquer est un défi permanent, logistique et humain : rencontres insolites, entraide, frissons, fous rires, petits et grands bonheurs…

Welcome on board !

https://youtu.be/GIAPVOGokoM

Transformer ce périple en web-série participative

We Wheel Rock You! a souhaité impliquer les internautes dès la conception de la web-série. Héloïse et Olivia ont proposé à leurs followers de décider tout au long de leur périple d’un lieu, d’un sujet, d’une action, d’un défi qu’elles ont réalisés pour eux. La page Facebook et chaîne Youtube, ont permis de suivre en direct leurs aventures, en amont de la diffusion des web-épisodes.

Capture d’écran 2018-11-19 à 16.35.19

Un parrain : Philippe Croizon

Sportif de haut niveau amputé des quatre membres, il a déjà mis Olivia et Héloïse au défi de voler en parapente. Défi relevé avec succès que vous pouvez retrouver dans leur teaser.


 La Team

Olivia

« Le virus du voyage m’a été transmis dès le plus jeune âge. C’est donc naturellement qu’après mes études en médiation culturelle et communication, j’ai décidé de prendre une année pour entreprendre seule un tour du monde qui aurait dû commencer en Australie et se terminer à la pointe sud du Chili. Au lieu d’un an ce sont finalement dix huit mois que j’ai passé en voyage, pour ne réaliser qu’un tiers de mon itinéraire, sans accomplir le continent qui me faisait le plus rêver : l’Amérique Latine. De retour en France je me suis attelée à mettre de l’argent de côté pour repartir terminer ce que j’avais commencé.  A peine deux mois après mon retour un événement a bouleversé mes plans. Suite à un grave accident, je me suis retrouvée tétraplégique incomplète avec une perte d’autonomie totale. S’en suit un mois et demi de réanimation et quatorze mois de rééducation intensive en centre avec la nécessité de tout réapprendre. TOUT. Réaliser les gestes les plus élémentaires du quotidien comme se nourrir, faire sa toilette, s’habiller de façon autonome… semblait impossible. Durant toute cette période, j’essayais d’enfouir quelque part en moi ce rêve de traverser l’Amérique Latine, trop abîmée pour l’imaginer réalisable. Mais  grâce au soutient de mes proches, d’une équipe médicale formidable et de la bonne volonté, j’ai fini par atteindre mes objectifs et continuer à aller de l’avant. Je me suis rapidement remise à voyager et réessayer mes sports de prédilection. Ayant toujours eu un penchant pour les sensations fortes, j’ai pu redécouvrir le ski, la plongée sous-marine, le saut en parachute, le saut à l’élastique et me suis mise à l’ULM pendulaire et au parapente. Sentiment partagé de frustration et plaisir infini qui m’ont rouvert le champ des possibles et donné envie d’aller toujours plus loin. C’est ainsi que j’ai réalisé que, plus que jamais, il fallait que j’arrive à faire aboutir ce projet. Au-delà de mon désir de partir à la découverte de ce continent et de relater ces aventures, j’ai pris conscience de l’enjeu de ce défi : montrer que tous les obstacles peuvent être surmontés. Avec ça une forte envie de le partager, à la fois avec Héloïse qui est vite apparue comme mon acolyte idéal mais aussi avec les internautes au travers des défis « 

Héloïse

« Pas franchement fonceuse j’ai toujours esquissé l’envie de partir à l’aventure sans trop oser me lancer. Après mon bac j’ai dédié mes premières années professionnelles à ma passion, les enfants, en travaillant dans la petite enfance.
Sept ans plus tard, finalement un peu limitée dans l’évolution de ma carrière, j’ai enchaîné divers boulots en quête de quelque chose qui me ferait vibrer.
J’ai rencontré Olivia par le biais d’une amie alors qu’elle venait d’emménager chez elle au sortir de sa longue hospitalisation et qu’elle cherchait une auxiliaire de vie. Etant disponible à ce moment là et ayant toujours naturellement aimé aider les gens, je l’ai assistée pendant quelques mois, durant lesquels nous sommes devenus amies.
Quand, deux ans plus tard, elle a commencé à me parler de son projet en Amérique Latine, j’ai tout de suite été séduite par l’idée. A ce moment là je travaillais dans la comptabilité. Autant vous dire que le projet Olivia, bien que complètement fou, m’a tout de suite faite rêver.
Bien plus qu’un voyage initiatique personnel, l’idée de former un duo avec Olivia où chacune avance grâce à l’autre m’a beaucoup plu. Quand je l’aiderais à surmonter les obstacles liés à son handicap elle m’aidera à dépasser les petits tracas dont je n’arrive pas à me défaire (très sensible à la chaleur, un peu tarée de l’hygiène, peur du risque…). et mon appréhension lors des défis, surtout ceux un peu extrêmes, que les internautes vont nous lancer. Toutes les deux mais aussi grâce à l’aide des personnes que nous rencontrerons, nous dépasserons nos faiblesses respectives pour accomplir cet incroyable voyage. « 

 LES ÉPISODES

16 000 kilomètres parcourus au volant de Rockita, leur fidèle 4×4, et 23 défis réalisés entre le Chile, l’Argentine et le Pérou.

16000 kilomètres de petits et grands bonheur, de coups durs, de coups de gueule, à trois H24 dans la même voiture à dormir quasi tous les soirs dans la même chambre

16 000 kilomètres de rencontres inoubliables et de paysages hallucinants….

De la sublime et glaciale Patagonie à la plus longue vague du monde, en passant par la trépidante Buenos Aires, par le désert le plus aride au monde et en explorant à plus de 4000 mètres, des pistes paumées de la Cordillère des Andes…

En allant au bout du voyage nous aurons été au bout de nous même. En mettant à l’épreuve nos capacités à s’adapter, à comprendre l’autre, à s’entraider, nous aurons compris que nos différences nous enrichissent et peuvent être une force insoupçonnées